• Johann E. Walz

Les étangs de Vaxoncourt, Thaon-les-Vosges et Igney

Mis à jour : juin 16

Hello cher Lecteur, chère Lectrice!

Autour de l'étang d'Igney...

Aujourd'hui je souhaite te faire découvrir un autre paysage. Non, ce n'est pas en montagne cette fois-ci, c'est même un endroit quelque peu excentré du massif, mais ça en vaut la peine, promis.

Il s'agit des étangs se trouvant au nord d'Epinal (à 25 mn en voiture), à cheval sur les communes de Vaxoncourt, Thaon-les-Vosges et Igney. Pour y accéder, je suis sorti de la N57 (double voie) pour traverser Châtel-sur-Moselle (qui mériterait aussi son p'tit photoreportage), afin de rejoindre la D10 direction Vaxoncourt. De là j'ai emprunté une petite route dite "Le Rang Tocquaine", et je me suis arrêté en bordure du chemin juste en face de l'un des étangs. (On se gare là: 48°16'47"N et 6°24'37"E)

Pour la culture, un étang est une étendue d'eau stagnante (Etymologie venant du latin "stagnum"), située dans une cuvette naturelle ou artificielle. La plupart sont l'œuvre de l'homme, créés pour la pisciculture, l'agriculture, l'élevage, l'exploitation de l'énergie hydraulique, comme réserve... Depuis le siècle dernier, ces plans d'eau sont de plus en plus souvent associés aux loisirs tels que canotage, pêche & chasse, sports nautiques, campings... Les espèces spécifiques (faune & flores dont certaines sont protégées), qui forment ces écosystèmes font de la majeure partie des étangs des lieux de conservation, voir de démonstration afin de sensibiliser le public à la nature.

4 étangs bordent le nord de la Moselle, toute proche. S'en trouvent 5 autres côté sud en plus de la Ballastière ainsi que le Wam Park Vosges (parc de loisirs nautiques). Le tout borde le Canal de l'Est juste à l'ouest de la Moselle.

Une partie de ces plans d'eau sont privés et l'un ou l'autre chemin peuvent êtres barrés et l'accès y est réglementé. L'un des étangs est exploité et entretenu par l'association de pêche de Vaxoncourt (étang de Bouillot, pêche réglementé). Une centrale électrique borde celui-ci.

D'après le panneau que l'on peut lire dés notre arrivée, "La microcentrale de Vaxoncourt, d’une puissance maximale de 1.000 KW/h, produit chaque année 4.000 MGW/h (consommation équivalente à 3.334 habitants) : de quoi alimenter les communes de Vaxoncourt, Igney, Girmont, Domèvre-sur-Durbion, Pallegney, Zincourt et Bayecourt, communes les plus proches." Elle se trouve sur le site d'un ancien moulin à eau.

La microcentrale. Le débit est nul: compte tenu des dernières canicules, les niveaux restent très bas.

J'ai effectué cette balade en semaine. Je me suis vite rendu compte d'un bruit industriel, même en me trouvant à l'autre bout du site. En me rapprochant au sud, je me suis aperçu qu'il s'agissait de machines de chantier (pelleteuses, tapis roulant, et concassage) se trouvant juste de l'autre coté de la Moselle. Renseignements pris, il s'avère que la commune d'Igney fait exploiter depuis des décennies les gravats à fin de construction et voirie, dans le lit de la Moselle...

La Moselle, coté sud des étangs...

Cette activité est certes source de revenus mais le passage des camions, bennes, l'exploitation elle-même, déforment le paysage et causent des dégâts parfois graves sur l'environnement, sa faune et sa flore...

Un point positif cependant: Une fois exploités, ces endroits ont étés réhabilités en étangs aménagés. Ce qui bien évidement fait le bonheur des pêcheurs et autres promeneurs! Il en est ainsi pour beaucoup d'autres étangs ailleurs: Ils sont le résultat d'une exploitation, une carrière, et sont ensuite transformés en plans d'eau.

Encore une fois, je suis arrivé au bon moment. Le ciel s'est couvert d'un superbe voile nuageux, lentement mais surement, tout au long de la journée!


Ce qui m'a permis de jouer un peu et composer avec l'eau et ses reflets, la flore locale... Je n'avais pas connu des tas d'étangs jusqu'ici. Aussi, ceux-ci m'ont surpris par leur diversité de plantes, d'espèces d'arbres, et de couleurs! Le lieu semble peu fréquenté et reste plus ou moins sauvage, même si on sent la main de l'homme.

J'ai rencontré quelques personnes au gré de ma balade, dont un des propriétaires d'un étang. Nous avons pu discuter des castors, cormorans, hérons, carpes, entre autres espèces... Sans que je ne puisse en voir autant que je l'aurais voulu! Tout de même, je me suis réconforté en trouvant de superbes coins en bordure de la Moselle. Je te propose un de ceux-ci: Il te faudra donc longer l'étang dit "de Bouillot", celui qui d'après les panneaux est géré par l'association de pêche de Vaxoncourt.

Rangé conifères face à feuillus. Les bouleaux sont formés... en Y!

Le chemin porte le même nom que celui par lequel on arrive (le Rang Tocquaine), et part en ligne droite entre deux étangs. Tu entendras forcément les poissons sauter hors de l'eau et tu remarqueras qu'un coté du sentier comporte une rangée d'épineux et de l'autre des bouleaux! Ces derniers ont une particularité qui m'a surpris... Tu passeras à coté de la microcentrale, pour ensuite finir en cul-de-sac, au bord de la Moselle. Un beau coin de repos t'attends. Heureusement, j'ai fini la journée par cet endroit, sans quoi j'y aurais probablement passé toute celle-ci!

Au bout du chemin, la Moselle...

Il n'y a pas vraiment de sens de promenade ni d'indications à proprement parler pour visiter ces lieux. Il ne s'agit pas d'une randonnée mais d'une petite balade découverte, superbe pour un pique-nique en été, par exemple. Simplement, tu sauras que certains passages peuvent êtres immergés, humides, et tu ne feras pas la même erreur que moi: Prévois des chaussures plus hautes et plus étanches que les miennes... et une seconde paires de chaussettes, juste comme ça...


Je te souhaite belle découverte, et n'oublie pas de me donner ici ton impression!

40 vues