• Johann E. Walz

Randos au Champ du Feu

Mis à jour : juin 2

Hello cher Lecteur, chère Lectrice!

Aujourd'hui, je te propose de découvrir le Champ du Feu (Lien de la carte ici).

Le domaine et ses chemins de randos sont bien trop nombreux pour êtres tous présentés ici ! Le tour que je te propose est celui du Vieux Pré, entre la D414 et le Rocher de l’Edelweiss. Soit au total une belle petite boucle de 3 km environ. Tu peux bien sûr allonger ce parcours en choisissant l’un des nombreux chemins forestiers ou passer plus au nord et faire la découverte de la prairie voisine proche de la Crête des Myrtilles, tu découvriras ainsi la quasi-totalité du domaine!


Le Champ du Feu, point culminant du Bas-Rhin pour ses 1099 mètres, propose des activités de plein air été comme hiver parmi lesquelles la randonnée, VTT, ski de fond et alpin, raquettes à neige ou pique-nique au coucher du soleil ! En aval du domaine skiable se trouve aussi un refuge, un hôtel-restaurant, un Centre de Vacances, et il est possible de faire une balade à cheval ou même de passer une nuit en yourte ! On se trouve ici sur les communes de Belmont et Le Hohwald. Tu t’arrêteras sans aucun doute comme tant d'autres au dessus du village de Belmont pour admirer la vue, à moins que tu ne sois amateur de modélisme comme on en voit souvent ici faire décoller leurs engins !

C'est aussi un des points de rendez-vous de l’astronomie (avec notamment le Hohneck) fréquenté toute l’année par les amateurs de la discipline. D’ailleurs, sont organisés deux fois l’an des « nuits de l’astronomie » sur le long parking bordant la D414 (ligne droite entre le Centre de Secours et le croisement avec la D214). Astro-photographes et astronomes s'y côtoient, et c'est ouvert au public!

Le climat montagnard du Champ du Feu est de type alpin, typique du massif des Vosges dont il fait partie, donc tu y trouveras aussi des pelouses alpines ou tourbières ainsi que de nombreux myrtilliers (ou brimbelles) !

On peut aussi partir du bas des pistes et emprunter un des nombreux chemins pour s’y perdre ou rejoindre la cascade de la Serva au nord. A l’ouest de la tour blanche, en bas du plateau du Vieux Pré, tu trouveras aussi le Rocher de l’Edelweiss caché en forêt, et auras droit à un beau panorama. Et si tu en veux beaucoup plus et que tu te sens en forme, je t’invite à partir de la tour pour prendre par les sentiers et atteindre le point de déco de parapente plus au sud-est : ce superbe point de vue au dessus du village de Breitenbach donne sur tout le Val de Villé et les bords du massif !

Le point d'intérêt caractéristique est la tour blanche dont l'accès est fermé depuis des années mais qui est désormais en cours de réhabilitation! Les photographes pourront alors s'en donner à coeur joie là-haut (ça sent les journées et les nuits passées en perspective).



Autre lieu tout à proximité et très visité, les sculptures de l’artiste Daniel PONTOREAU (48°24’35’’N et 7°07’07’’E), composées de trois formes (une boule, un monolithe et un menhir) en fontes de fer, et de cinq cent morceaux (nettement moins aujourd’hui…) de marbre blanc du Rajasthan. L’œuvre porte le même nom que le lieu et fut inaugurée le 10 octobre 1992 et réalisée dans le cadre d’un projet initié par le Centre Européen d’Actions Artistiques Contemporaines.


C’est un de mes lieux préférés quel que soit le temps. J’ai un coup de cœur pour l’entre-saison automne-hiver et ses couleurs...

D'autres points de vue sur le massif offrent des perspectives superbes telles que par exemple, mers de nuages et paysages enneigés au dessus de Belmont,


ou vus depuis le plateau du village de Bellefosse, sur la montagne d'en face !


Le Donon (1009 mètres) est aussi visible depuis le plateau et le Vieux Prés, j’aime donc composer avec !

Ce jour là, c’est vendredi 13 décembre 2019 et le temps est à la grisaille, au brouillard. Qu’importe, Marion (alias Madame Voyage) accompagnée de sa petite Nova (qui grandit vite, vite !) et moi-même, avons besoin de nous sortir. Et puis, c’est LA première randonnée en raquettes de cette nouvelle saison ! Nous y allons vers 11h00, passons Belmont puis de la

D414 nous bifurquons sur la D214 en direction de la fameuse tour du Champ du Feu pour nous garer à proximité. Cette portion de route est traître: nous n’y voyons pas à 20 mètres ! La déneigeuse est déjà passée donc la route reste praticable. Ceci dit, comme très souvent dans le massif, beaucoup pensent certainement que puisqu’il pleut plus bas dans les vallées, là-haut « ça passe crème sans pneus neige ou chaines ». Du tout ! Ca ne passe pas et suis bien content de mes 4 pneus neige à gros crampons !


Au retour quelques heures plus tard, nous avons presque dû ramer en prenant la route en sens inverse, qui présente pourtant une légère pente. Entre-temps elle n’a plus été déblayée et comme le vent du nord-ouest balaye le plateau d’aval en amont, la neige qui s’y trouve est projeté sur la route D214, si bien qu’en repartant (et ce même si les chutes de neige étaient faibles voir nulles) nous avancions au pas dans plus de 10 cm de blanche alors que certains étaient tankés ou tentaient de grimper la côte en patinant à fond de 2ème…

Pour compliquer la chose, sans les piquets orange-noir qui balisent la route, nous n’y voyions absolument rien par manque de contraste (blanc/blanc = aveugle) en plus de l'épais brouillard (blanc/blanc - netteté = colin-maillard) !

La D214 est d’ailleurs parfois fermée en période hivernale (ce fut le cas juste après notre passage). Aussi je te conseille si possible, de t'y rendre autrement qu'en pneus été ou "slicks" et hors weekends (pire encore, le combo weekend + vacances d'hiver = infernal) tu y passeras un bien meilleur moment et minimisera les risques! (Le petit plus du prévoyant avant le départ: le site www.inforoute67.fr)


Brouillard donc. On pourrait se dire que ce temps n’est pas idéal pour les photos, c’est vrai. Pourtant, nous avions eu la sensation de progresser comme dans une sorte de rêve ou du coton, et ce temps donne pourtant un super rendu d’images ! Nous avions hésité entre ce lieu et les environs du Hohneck ou du Lac Blanc. Finalement on ne regrette pas!

Je te conseille bien sûr de bonnes chaussures montantes, si possible imperméables et des raquettes pour avancer sans s'enfoncer complètement dans la blanche! Nous nous enfoncions dans une moyenne de 25 cm (jusqu’à 40 cm par endroit) et étions bien heureux de nos vestes et pantalons d'hiver. Pas tant à cause du froid (moins 5° environ) que des rafales.



Oui ça soufflait par rafales, surtout en amont du plateau, à environ 70 km/h ! Le mode Bibendum ou Esquimau est de rigueur et mieux vaut en avoir trop et retirer des couches ensuite, qu’y aller tels certains en petites vestes… Nova a connu sa 1ère vraie grosse neige et s’y amuse comme une folle ! Pour elle aussi c'est du pur fun, bien que sur la fin, le froid et le vent furent désagréable pour elle.



Après nous être préparés, nous entamons la balade en nous dirigeant vers la cabane, sorte de refuge ouvert, en contrebas de la route. Puis on longe les sapins pour descendre le plateau et rejoindre un sentier dans la forêt.

Nous ne nous en sommes pas rendu compte de suite puisqu'il n’y a pas encore de balisage, mais ce sentier est aussi une piste de ski de fond pendant l’hiver et donc il est damé. Aussi, avec nos raquettes nous bousillons ce damage, donc on s’en écarte immédiatement.

Mea Culpa.

En coupant à travers un petit sous-bois, nous rejoignons le bas du domaine. Le sentier ne se voit pas, mais c’est normalement par celui-ci que passent les randonneurs en raquettes. Sur tout le plateau, nous sommes les 1ers à faire les traces !



Il y a quelque chose de magique que d'êtres les premiers à ouvrir une voie, une trace. Ce n'est pas grand chose, mais on est contents de peu.

Ce brouillard contribue à nous sentir plus isolés encore. Il laisse toujours place à l'imaginaire et s'il fini toujours par rendre le paysage qu'il vole, ça n'est pas pour ce jour. Aujourd'hui, on ne peut que deviner, supposer l'après. Même s'il s'agit d'un lieu que l'on connait pourtant très bien, l'ambiance nous promet quelque chose de nouveau, et c'est ici toute la magie et l'attrait de cette rando!


D'autres nous ont parlés de mauvais temps, de grain et de pluie. Pourtant, ce voile si peu contrasté convient bien à notre âme hivernale. C'est bel et bien ma saison préférée, tant attendue et pourtant si courte chaque année... On mesure chaque pas de peur d'arriver trop vite!


Nous poursuivons notre petit rêve dans la brume. La forêt nous protège du vent et c'est lors de la montée que nous auront un ressenti plus fort à mesure de notre progression, et nous le savons. Donc on profite, on savoure, avant de se faire gifler par les rafales!






Nous passons sur un petit pont en rondins d'à peine 2 mètres de long, au dessus d'un point d'eau... Il s'agit de la source de la Serva, qui sort des tourbières une cinquantaine de mètres plus au sud et alimente la cascade du même nom, au nord! Elle sort de terre pour y retourner ensuite.


Plus loin se trouve la maison du "Ski Club d'Obernai", devant laquelle passe le Chemin de la Tour. Nous empruntons celui-ci, qui longe le téléski des Vieux Prés, pour remonter le plateau jusqu'à la D214 et la tour.

Comme nous le devinions le gradient de vent augmente à mesure de notre montée, et cette fois nous nous dépêchons d'atteindre la voiture. Nous avons vu tout ce qu'il fallait et vécu notre part du rêve. Mais ce n'est pas tant pour nous qu'il faut accélérer: La jeune Nova commence à fatiguer et n'a plus l'entrain du départ, son poil amasse la neige en glace, et elle semble commencer à avoir froid. Pour elle, ce fut une grosse sortie!


Cette rando nous a donné bien du plaisir et malgré le temps, de belles surprises visuelles, que j’espère, tu iras découvrir et apprécier par toi-même! N'oublie pas au préalable de consulter météo et infos routière .





J'en profite pour t'inviter à (re)voir, liker, partager et commenter ma page Facebook et/ou Instagram, ainsi que celles de mon amie Marion, tout aussi présente ici et sur Insta!


Avant de te saluer pour une prochaine, je ne résiste pas à l'envie de te présenter mon image préférée de la journée! Je voulais ce profil et j'ai eu du mal à l'avoir...

Bien d'autres images sur le massif du Champ du Feu sont visibles dans la galerie du site, et disponible à la vente pour impréssions de tirages d'art. Je te souhaite belle découverte, et n'oublie pas de me donner ici ton avis!


409 vues